SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> PIGEONS

La place du pigeon dans la ville

> SAUVETAGES
sauvetage
Deux hyènes sauvées



Sauvetage d'Henriette : les dernières nouvelles

> MAGAZINE

magazine
2013 : Téléchargez


magazine
2012 : Téléchargez

> Campagnes

Pigeons

La place du pigeon dans la ville


pigeon


A l'initiative d'un journaliste, Anne Connin, une réunion a été organisée au Palais du Luxembourg pour aborder les problèmes liés à la présence des pigeons en ville et à leur protection.


Assistaient à cette réunion cinq sénateurs, une représentante du Ministère de l'Agriculture, la directrice générale adjointe de la Mairie de Fontenay-aux-Roses et huit associations de défense des animaux, dont la SNDA en la présence de Liliane Sujanszky.


Soulignons qu'il y a une unanimité pour constater la fréquence des actes de maltraitance et de cruauté à l'encontre des pigeons des villes, actes qui sont d'autant plus fréquents « qu'il existe une forme d'impunité légale sur la manière de détruire des pigeons », qu'il est bon de rappeler :


Les captures se font soit au filet (on appâte des pigeons avec des graines, on jette un filet et on les ramasse), soit à l'aide d'une cage (où sont disposées des graines, et lorsqu'ils y rentrent, ils ne peuvent plus en sortir, pouvant y rester plusieurs jours et y mourir de déshydratation). Il en est de même lorsque des entreprises posant des filets de protection, enferment des pigeons et les laissent mourir dans d'atroces conditions.


Le pigeon « compte si peu comme être sensible » que les entreprises « 3D » (dératisation, désinfection, désinsectisation) qui sont en charge par les communes du piégeage des pigeons, n'ont aucun protocole à respecter.


Au terme de la réunion, des représentants élus ayant souligné le peu de chances de voir aboutir une législation instaurant un statut du pigeon, les participants se sont accordés sur un certain nombre de propositions susceptibles d'améliorer le sort des pigeons dans les villes.


Proposition au gouvernement de l’interdiction des caissons à vide d'air

Lors des rencontres « Animal et Société », grand débat sur l'animal sous l'égide de Michel Barnier, Ministre de l'Agriculture en 2008,


la SNDA, représentée par sa présidente au groupe de travail « l'animal en ville » avait proposé d'interdire les pièges à glu pour les souris et la méthode du caisson par vide d'air pour les pigeons, méthodes cruelles s'il en est.


Cette proposition avait été retenue par le groupe (proposition n° 9-3) et reprise en proposition générale (13 : décret portant interdiction du recours à certaines méthodes telles que les pièges à glu et le caisson à extracteur d'air pour la destruction des pigeons et des rongeurs).


Décret toujours pas sorti...


Le caisson à extracteur d'air est une méthode de moins en moins utilisée, mais l’est encore par des sociétés en matière d'euthanasie pour les pigeons. Cette méthode peut être remplacée par des caissons à CO2.


Il faut rappeler que le vide d'air est quelque chose de douloureux pour la mise à mort des animaux : l'animal meurt par dépression d'air. C'est d'ailleurs une méthode reconnue au niveau international comme peu recommandable au niveau de la protection animale, notamment par une directive mondiale.


Proposition aux élus locaux : inscription à l'agenda 21

Dès à présent, certaines villes ont intégré la gestion éthique des animaux de leur territoire dans leur agenda 21, précisément pour les chats et les pigeons. Il s'agit d'un engagement sur les bonnes pratiques.


La collectivité en tire plusieurs bénéfices : lien social renforcé, paysage urbain amélioré, précautions sanitaires anticipées. Il est donc nécessaire d'afficher une volonté politique d'agenda 21, pour permettre la réconciliation entre l'homme et l'animal.


Proposition aux scientifiques : un bilan sur le fonctionnement des pigeonniers

Poursuivre l'étude du Conseil Régional d'Ile de France afin d'évaluer l'efficacité des gestions menées dans les pigeonniers.*


Proposition aux associations : création d'un forum

Ce forum pourrait être un lieu d'information d'échange et de coordination des actions menées, permettant d'avoir des relais dans les organismes scientifiques, économiques et écologiques. Ce forum serait aussi consulté par les différents services des villes et permettrait de donner d'autres informations que celles fournies par les sites commerciaux.


* Les 7 et 8 novembre 2011, le Conseil Régional IDF, l'ensemble des laboratoires et des associations de protection animale ont organisé un colloque pour faire l'état des lieux de la recherche sur le fonctionnement des pigeonniers, la parasitologie et les différents moyens de gestion.


©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr