SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Campagnes

Paraguay : compte-rendu de la brigade vétérinaire 2015

Pour la troisième année consécutive, une brigade vétérinaire a été mise en place pendant 10 jours au mois de juillet pour s’occuper des animaux des quartiers défavorisés d’Asunción grâce à des élèves de l’école nationale vétérinaire de Toulouse, à l’association Adoptame ainsi qu’au financement de la Société Nationale pour la Défense des Animaux, de France Vétérinaire International, du Crédit Mutuel et de donateurs privés.


Le but de cette brigade est de permettre la réalisation de 500 castrations sur l’année à partir du mois de juillet mais également d’améliorer les conditions sanitaires liées aux animaux en mettant en place une campagne de vaccination antirabique soutenue par la mairie et en déparasitant les animaux.


Organisation :


Nous sommes arrivés le 11 juillet à Asunción, au nombre de 17 dont 14 premières années et 3 quatrièmes années. Nous avons été accueillis par les bénévoles de l’association qui nous ont présenté le déroulement des 10 jours qui devaient suivre.


Le premier jour, alors qu’un groupe opérait déjà dans une clinique mise à notre disposition, le deuxième est parti dans un des refuges de l’association pour faire de brefs examens cliniques sur les chats et les chiens présents.


Pendant la suite de la mission, nous étions également répartis en deux groupes. En effet, les quatrièmes années restaient sur place pour faire les stérilisations avec les vétérinaires, aidées par un groupe de premières années qui prenaient en charge les soins pré et postopératoires. Un deuxième groupe, constitué exclusivement de premières années et d’une ou deux personnes de l’association, partait sur le terrain pour récupérer des animaux, remettre à leurs propriétaires ceux qui avaient déjà été opérés et mettre en place un pôle de vaccination et de déparasitation.


Avec cette organisation, nous nous rendions sur le terrain tous les jours, ce qui nous a non seulement permis de récupérer un bon nombre d’animaux pendant la mission mais aussi de faire un suivi des animaux opérés. Cette partie était importante puisqu’elle permettait d’installer un véritable climat de confiance avec les habitants qui nous confiaient leurs animaux, parfois après quelques argumentations pour faire tomber leur réticence.


Au total, en 10 jours, 180 stérilisations ont été réalisées (c'est-à-dire près de deux fois le nombre de stérilisations des années précédentes). L’objectif des 500 sur l’année sera atteint.


Ce que nous avons apporté à ce projet :


Cette année, contrairement aux précédentes, nous ne sommes pas partis à huit premières années mais nous étions dix-sept dont trois quatrièmes années et cela grâce à l’augmentation du financement de la SNDA. Grâce à l’organisation des membres d’Adoptame, nous avons pu tirer profit de ce grand nombre pour optimiser la mission et ainsi doubler le nombre de stérilisations réalisées par rapport à l’an passé. La présence des quatrièmes années a grandement participé à ce résultat, puisqu’elles ont pu participer aux stérilisations des femelles, mais a aussi permis d’optimiser nos actes notamment lors de la visite du refuge, grâce à leur expérience en termes d’examens cliniques.


Ce que la mission nous a apporté :


Pendant ce séjour, nous sommes allés au contact de la population des quartiers défavorisés afin de recueillir leurs animaux pour les opérer, déparasiter et vacciner. Nous avons également effectué ces opérations sur des animaux errants. Au cours de ces sorties, nous avons pu remarquer la reconnaissance des personnes du quartier qui se sentaient parfois dépassées par la prolifération des animaux. Au-delà de l’expérience professionnelle que cela nous a apportée, cette mission a donc été une véritable expérience humaine. Si nous étions déjà convaincus que notre action était bénéfique, nous le sommes encore davantage aujourd’hui après avoir pu parler avec les populations des quartiers visés. En effet, Asunción avait déjà été touchée par de fortes inondations l’année passée et en portait encore les traces au moment de notre passage. Nous avons donc pu mesurer le manque d’attention portée aux animaux suite à ces inondations mais également le désir de la population d’endiguer la prolifération de ceux-ci. Nous avons été amplement remerciés par celle-ci ainsi que par l’ambassadeur de France au Paraguay, ce qui nous a encore motivés davantage et convaincus que cette action doit être répétée aussi longtemps que cela sera possible car elle est réellement nécessaire.


Stage réalisé avec le soutien financier de la SNDA, de FVI et du Crédit mutuel.


paraguay


> Pour voir les autres photos, cliquez ici.


©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr